A Punta Bunifazinca

L'operata de Samedi dernier 23 juin 2018 a encore été l'occasion d'aller visiter le ravin de Carciara en amont de la brèche pour quelques adhérents de l'association. Et, encore une fois, sans remonter bien loin en amont de la brèche, cela a permis de nouvelles trouvailles : une nouvelle plate-forme pour pylônes en RG du ravin dans un site improbable trouvé par hasard, de nouveaux vestiges du téléphérique dont un système pour un câble tracteur (on ne connaissait que le câble porteur) avec une poulie, un système de blocage et un outil de graissage, et, surtout, enfin des idées sur le trajet du téléphérique dont le mystère semble enfin éclairci !

Malgré une météo peu favorable qui a tourné à l'orage et à la pluie au retour aux voitures, l'operata a donc été fructueuse et devra être poursuivie par d'autres actions de recherche pour retrouver l'extrémité amont du téléphérique au départ de sa course rectiligne dans le ravin entre les abords de la confluence Velacu - Carciara et le piton rocheux du Peralzone...

La remontée en amont de la brèche

Remontée dans la brèche à l'aide des cordes fixes Un départ depuis le Parc-Aventure après le rendez-vous de 07h30, le chemin d'exploitation à pied jusqu'à la brèche, la traversée de la brèche par les cordes fixes (tant que le niveau d'eau du ruisseau ne permet pas de traverser à gué) et l'arrivée à la grande vasque en amont où la fatigue commence à se faire sentir...
Jean-Jo part explorer la rive gauche du ruisseau pour se dégourdir les jambes !

Dans la brèche du Carciara
La vasque de la traversée du Carciara après les cordes fixes
Jean-Jo dans la remontée de la brèche du Carciara
La grande vasque en amont de la brèche du Carciara
Le long de la grande vasque en amont de la brèche du Carciara
Le long de la grande vasque en amont de la brèche du Carciara
La brèche supérieure en RG du Carciara
Jean-Jo parti en exploration en RG du ruisseau en amont de la brèche

La nouvelle plate-forme de pylônes

La brèche du Carciara depuis la plate-forme aménagée En remontant la rive gauche à la hauteur de la vasque, Jean-Jo tombe pas hasard sur un fil de fer qu'il suit en remontant, difficilement, la pente. Cela l'emmène jusqu'à une plate-forme aménagée avec des murets où il a la surprise de découvrir des trous de pylônes et de nouveaux accessoires du téléphérique (poulie, bras métalliques, boulons, ...).
Dans une nouvelle exploration avec Patrice, ils trouvent la méthode de montage de ces accessoires entre eux : la poulie au centre encadrée par deux bras métalliques munis d'une sorte de système de graissage. Compte tenu de la taille de la poulie et des câbles sur place, ils en déduisent qu'il s'agit du câble tracteur (beaucoup plus fin et plus léger que les câbles porteurs retrouvés jusqu'alors) et des aménagements des pylônes permettant de le supporter.

Plate-forme aménagée avec des murets en RG du Carciara
Plate-forme aménagée avec des murets en RG du Carciara
Trou de pylône sur la plate-forme aménagée de la RG
Trou de pylône avec pièce métallique sur la plate-forme aménagée de la RG
Accessoires du téléphérique sur la plate-forme aménagée de la RG
Système de graissage (?) des bras métalliques de la plate-forme aménagée de la RG

Les vestiges retrouvés

Plutôt compliqué de rapporter les vestiges de la journée qui doivent peser plusieurs dizaines de kilos ! Bravo à ceux qui se les sont coltinés sur le dos...

Principale trouvaille de la journée : le système de câble tracteur
Principale trouvaille de la journée : le système de câble tracteur
Trou de pylône sur la plate-forme aménagée de la RG
Principale trouvaille de la journée : le système de câble tracteur

Le trajet du téléphérique

La brèche du Carciara depuis la plate-forme de pylônes en amont
La brèche du Carciara depuis la plate-forme de pylônes en amont au zoom

Le trajet du téléphérique passait sans doute au-dessus du socle de la falaise en RG de la brèche. Peut-être une autre plate-forme sur le sommet du socle... En examinant les deux photos ci-dessus, prises depuis la plate-forme en direction de la brèche, Jean-Jo et Patrice se font la même réflexion qu'Archimède dans sa baignoire : Eurêka !
En effet, de cet endroit, on s'aperçoit qu'il y a un trajet direct entre la plate-forme et le piton rocheux du Peralzone (au-delà de la brèche) qui passe au-dessus du socle rocheux de la falaise de la rive gauche de la brèche du Carciara... Ainsi, est éclairci ce que l'on cherchait vainement depuis longtemps : le téléphérique ne passait ni par la brèche supérieure vers laquelle il aurait fallu remonter, ni par le bas de la brèche qui aurait impliqué un virage et une remontée ultérieure pour rejoindre le piton du Peralzone. En fait, les exploitants du bois avaient trouvé qu'il existait un TRAJET RECTILIGNE de bout en bout dans le ravin, depuis l'amont vers la confluence Velacu - Carciara jusqu'au piton du Peralzone en aval. Il suffisait de faire passer le câble assez haut, au-dessus des soubassements de la RG dans la brèche, pour qu'il n'y ait aucun virage, ni remontée à effectuer...

Examinez un peu les différentes photos, cartes et images 3D ci-dessous pour vous en rendre compte :

Le trajet du téléphérique entre la brèche du Carciara et le piton rocheux du Peralzone
Le trajet du téléphérique entre la brèche du Carciara et le piton rocheux du Peralzone
Trou de pylône sur la plate-forme aménagée de la RG
Le trajet du téléphérique entre la brèche et la plate-forme trouvée lors de l'operata du 23/06/2018
Carte IGN du secteur du Carciara avec le trajet supposé du téléphérique
Photo 3D du secteur du Carciara avec le trajet supposé du téléphérique

Les altitudes des principaux points de cheminement du trajet sont les suivants :

  • Extrémité vers la confluence Carciara - Velacu : plus de 650m
  • Plate-forme RG vers la crête RD du Vangone di a Neve : 600m
  • Plate-forme RG trouvée le 23/06/2018 : 570m
  • Soubassements de la RG de la brèche : 550m (?)
  • Plate-forme du Piton rocheux du Peralzone : 480m

Conclusion : le trajet imaginé et élaboré permettait une DESCENTE en LIGNE DROITE de bout en bout jusqu'au piton du Peralzone des coupes de bois réalisées en amont dans le ravin. Du piton, le téléphérique descendait sans doute sur la rive gauche au-delà du Peralzone où les exploitants pouvaient retrouver le chemin montant de la vallée pour continuer le débardage par mules.

Le diaporama complet de l'expédition :

Diaporama "Operata du 23/06/2018"

Cliquer sur la photo ci-dessus pour visualiser le diaporama

L'Operata du 23/06/2018

Nota : Les diaporamas ci-dessus sont lancés avec un paramètre (fill) qui fait que les photos remplissent complètement le lecteur et sont donc partielles. Pour en voir la totalité, soit dézoomer avec la molette de la souris ou l'icône +/- Icône +/- pour zoomer, soit utiliser l'icône d'affichage normal Icône +/- pour zoomer. Visualiser en Plein Ecran avec l'icône Icône +/- pour zoomer.


Commentaires   
Patrice
# Patrice 02-07-2018 07:58
Philippe,

En poursuivant mes recherches, j'ai retrouvé une série d'articles de La Provence et du Dauphiné sur la réfection du téléphérique forestier de La Roche Des Arnauds, réalisée par Monsieur Pierre Para.

J'essaye d'entrer en contact avec lui. Toutefois, les photos de son téléphérique montrent des pièces très similaires à celles que nous avons trouvées...

Répondre | Répondre en citant | Citer
APB
# APB 02-07-2018 09:26
Citation en provenance du commentaire précédent de Patrice :
Philippe,

...les photos de son téléphérique montrent des pièces très similaires à celles que nous avons trouvées...

Il semble que le module de commentaires ait quelques problèmes avec les URLs d'images contenant des espaces et des lettres accentuées (problème courant dans l'Internet anglo-saxon) !

J'ai rétabli l'image que tu avais mise sur Dropbox en la recopiant avec une URL standard.

Je rajoute ci-dessous les images que tu m'a envoyées (cliquer sur les photos pour les agrandir) :



Répondre | Répondre en citant | Citer
Boscodon
# Boscodon 02-07-2018 07:23
Bravo pour ces découvertes qu'il me tarde de venir partager avec vous
Répondre | Répondre en citant | Citer
Ajouter un Commentaire
Les utilisateurs enregistrés ne font pas le test de Captcha, ont accès aux outils d'insertion liens/images et peuvent modifier/supprimer leurs propres commentaires après publication.