A Punta Bunifazinca

L'édition de ce jour (05/07/2019) de Corse-Matin nous donne des informations sur “l'appli connectée” du Cavu qui sera utilisée par les écoliers de CM2 de Sainte-Lucie pour randonner dans la vallée du Cavu !
En gros, c'est une appli smartphone (Android ? IOS ?) avec suffisamment de caractère ludique pour aider les gamins à entreprendre des efforts de marche : un petit mouflon leur donne des indices pour chercher des chèvres dans la vallée... Pourvu qu'ils ne tombent pas sur les vraies chèvres des Fresi !
On apprend que c'est grâce à la commune (pour la partie financière), l'Office du Tourisme (pour la promotion de l'appli) et l'ONF pour l'ingénierie que le projet a pu voir le jour et que, bientôt, ces écoliers pourront gambader sur le chemin en rive gauche du fleuve, s'ils n'oublient pas de télécharger l'appli et de la lancer avant de rejoindre la vallée qui est toujours en zone blanche.

C'est une initiative tout à fait louable et dotée d'objectifs intéressants puisqu'elle va même informer les bambins sur la flore, la faune et les paysages du secteur. Mais elle nous laisse tout de même quelques interrogations sans réponses à ce jour :

  • Comment se fait-il qu'on laisse des enfants cheminer sur un sentier (PR3 - Sentier de Ponti di Marionu) que les autorités administratives locales (commune), le gestionnaire (ONF) ou d'autres autorités (CCAR, ex-CTC, CDC, ex-Conseil Départemental de Corse-du-Sud) ont toujours refusé de valider depuis sa création en 2015 ?
  • Qui va prendre en charge par la suite l'entretien de ce sentier qui retournera à sa nature primitive de début 2015 si on n'y pourvoit pas ?
  • Comment se fait-il que l'Office du Tourisme découvre soudainement la promotion de ce parcours pour des gamins de CM2 alors qu'elle a toujours refusé de faire connaître cet itinéraire depuis juin 2015 aux visiteurs de la vallée qui sont renvoyés à l'accueil du Parc-Aventure lorsqu'ils demandent des informations sur les sentiers du secteur ?
  • En quoi les problèmes de sécurité et de responsabilité qui avaient été mis en avant en 2015 ont-ils brusquement disparu en 2019 ?
  • Comment va-t-on faire traverser le fleuve sans risques aux enfants puisqu'on ne dispose que du pont de Marion à une des deux extrémités du sentier et RIEN à l'autre extrémité, sauf le gué de blocs instables installé par le Parc-Aventure en période estivale ? Les enfants vont-ils faire l'aller-retour depuis le pont de Marion ? Utiliseront-ils le gué et, dans ce cas, quid des parcours de fin d'automne, d'hiver et du printemps après les crues qui emportent le gué ?
  • Est-ce que cela ne justifie pas l'installation d'une passerelle à l'entrée de la vallée du Cavu, comme celle que nous avons proposée à la commune et à la CDC, les deux propriétaires des rives (20.000€ d'investissement et prestations à la charge de l'association) ?

Les élèves de CM2 de l'école de Sainte-Lucie de Porto-Vecchio, outre les infos et jeux de leur appli, auront aussi la chance de pouvoir consulter les panneaux d'informations botaniques que l'association met en place le long de ce parcours depuis fin mai dernier...

A noter aussi que cette nouvelle appli n'est pas une première, ni une originalité, puisqu'il existe déjà depuis 2015 sur cet itinéraire (et sur d'autres de nos parcours) une appli de géocaching (MUNZEE) dont nous ne connaissons pas trop la fréquentation...

L'article Corse-Matin du 05/07/2019 :


Commentaires   
Patruc
# Patruc 08-07-2019 14:40
C’est bien que les nouvelles générations soient mis en situation dans cette magnifique vallée du Cavu... Bravo aux enseignants!
En plus de la passerelle pour traverser sans risque la rivière, il faudrait connecter la vallée pour bénéficier pleinement de des applications (une nouvelle antenne).
Répondre | Répondre en citant | Citer
Ajouter un Commentaire
Les utilisateurs enregistrés ne font pas le test de Captcha, ont accès aux outils d'insertion liens/images et peuvent modifier/supprimer leurs propres commentaires après publication.