A Punta Bunifazinca

Comme il nous semblait qu'il nous fallait donner une suite assez rapide à la construction de la trace ayant permis d'atteindre Pinetu Pianu le 24 juin dernier, deux d'entre nous ont décidé d'aller jeter un coup d'oeil Dimanche 23 juillet au plateau faisant suite au caseddu déjà découvert et de commencer son exploration.

L'exploration s'avéra plutôt décevante mais, pour beaucoup, à cause des conditions météo :

  • Malheureusement, la végétation du plateau qui nous avait été assez commode depuis l'entrée du plateau jusqu'au caseddu s'est avérée beaucoup plus entravante dans le secteur qui suit et a demandé un démaquisage exténuant
  • La chaleur ambiante (34°C au Parc-Aventure) n'invita pas à prolonger ces travaux que nous avons arrêtés en fin de matinée sans avoir le courage de les reprendre tellement nous étions desséchés
  • Au final, seulement 300m de gagnés sur le plateau vers le Nord et aucune nouvelle découverte : tout semble noyé sous la végétation et ne peut être retrouvé qu'au hasard des cheminements ultérieurs...

Carte du secteur Pinetu Pianu à jours après l'exploration du 23/07/2017 Vous pouvez suivre sur la carte IGN à gauche de cette page le trajet en vert fluo suivi pendant la journée entre l'embranchement sur le chemin RG du Finicione et le plateau de Pinetu Pianu.

La montée jusqu'au plateau

Arrivée au pont de Figa Démarrage à 8h au Parc-Aventure pour nous changer un peu des départs avancés à 7h du matin. De toute manière, dès 9h du matin en ce moment il fait trop chaud ! Trajet habituel en 4x4 jusqu'à l'avant-dernier parking de la Sainte-Lucie permettant d'arriver à la grande vasque-cascade très fréquentée en cette fin juillet (08h30)... Marche rapide jusqu'au pont de Figa et, ensuite, le nouveau chemin restauré en rive gauche du Finicione nous permet d'atteindre au plus vite l'embranchement que nous soupçonnons être celui de l'ancien chemin de montée à Pinetu Pianu, même si nous n'en avons retrouvé que quelques tronçons traversés ou empruntés parfois durant le trajet. L'ascension depuis le chemin RG du Finicione jusqu'au plateau est effectuée de 09h15 à 10h30 pratiquement sans arrêt durant le parcours. Cette montée est fortement éprouvante avec une température qui empêche tout effort important ou toute accélération au-dessus du rythme moyen adopté : première fois que je transpire autant dans une montée ne nécessitant pourtant pas des efforts importants, je suis totalement en eau !! Mon équipier, plus jeune d'une génération (c'est mon fils !), est lui aussi déjà bien asséché par la température de la journée, alors que la plus grande partie de l'itinéraire se réalise à l'ombre.
A noter que la trace construite en juin dernier, même si elle est loin d'être confortable, est relativement praticable malgré quelques passages étroits en pinède. La première partie de la montée à partir de l'embranchement du chemin RG du Finicione est raide mais sans problème poursuivre la sente. C'est à la sortie de la végétation et à l'abord de la lisière de la pinède que le parcours devra être cairné pour découvrir plus aisément l'entrée dans le sous-bois. Ensuite, difficile de perdre la trace tant la végétation empêche pratiquement toute erreur.

Le versant de montée de Pinetu Pianu depuis le pont de Figa
La trace  de Pinetu Pianu proche de l'embranchement avec le sentier RG du Finicione
La trace de Pinetu Pianu sous la pinède
Sur la trace de Pinetu Pianu : le Finicione depuis sous la pinède
La trace de Pinetu Pianu dans la pinède

L'exploration du plateau

Rejoindre le caseddu ruiné un peu plus loin n'est pas très difficile car la végétation reste assez basse avec pas mal de trouées permettant de la négocier rapidement. La vue sur Punta Bunifazinca est magnifique et permet de remarquer mieux que sous d'autres angles l'excavation rocheuse surmontée d'un toit qui se situe en bas et à gauche de son pied. Par contre, au-delà du caseddu, c'est une grosse déception ! La végétation reste la même avec beaucoup de bruyères arborescentes à hauteur d'homme, mais les trouées se font plus rares et le "pinatu" devient nécessaire. Nous arrivons ainsi à une sorte de clairière-cuvette en plein centre du plateau avec une belle vue panoramique. On a l'impression qu'il y a de l'eau qui s'écoule ici à d'autres moments de l'année à la vue de sortes de petits canaux de ruissellement partant en étoile depuis le centre du plateau.
Petite pause rafraîchissement : il est 11h15 et le soleil tape fort... On reprend la route rapidement : Laurent part explorer une trace vers l'Ouest tandis que je continue vers le Nord un peu à droite de la crête centrale du plateau, en versant Est donc. La vague trouée démarrant de la clairière ne dure que quelques dizaines de mètres et c'est reparti avec le "pinatu" pour encore près d'une heure et demie de démaquisage pour construire une trace continuant au mieux vers le Nord. Quelques éclaircies intermittentes permettent d'avancer plus vite de temps en temps mais jamais très longtemps. Laurent ne tarde pas à me rejoindre sans avoir rien trouvé de son côté ; mais il déclare forfait rapidement, le "pinatage" en plein soleil n'étant pas son fort. Malgré les quelques nuages qui sont montés en fin de matinée, nous faisons donc demi-tour peu avant 13h et revenons à la clairière non sans perdre deux fois la trace au retour...
Pause-déjeuner à la clairière peu après 13h.

Punta Bunifazinca depuis le caseddu
Sortie de la trace de montée : Punta Bunifazinca
Le caseddu ruiné sur le plateau
Punta Bunifazinca depuis le caseddu
Déjeuner à la clairière du centre du plateau : l'arête Sud de Punta Buvona
La crête Quercitella - Samulaghja depuis la clairière du centre du plateau
L'arête Sud de Punta Buvona depuis la clairière du centre du plateau

Le retour

Nous organisons la descente un peu avant 14h en commençant par construire une vraie trace entre la clairière et le caseddu ruiné qui nous fait aboutir à 15m à l'Ouest de celui-ci. Retour ensuite à l'entrée de la trace de descente où nous prenons quelques photos du Castedducciu, de Costa di Ricu et de Bocca di Ricu que nous avons atteint dernièrement par le chemin de RG du Finicione.
Puis c'est la descente jusqu'au pont de Figa atteint vers 15h30 avec la baignade bienvenue dans les vasques en amont.

Sortie de la trace de montée : Bocca di Ricu et le Castedducciu
Sortie de la trace de montée : le Castedducciu
Sortie de la trace de montée : Bocca di Ricu

Conclusion

Le "pianu" de cette arête Sud de Punta Buvona s'est avéré aussi décevant que lors de la dernière montée : une végétation encombrante couvre pratiquement l'ensemble du plateau empêchant toute exploration facile et recouvrant sans doute tous les vestiges de patrimoine susceptibes d'être retrouvés. Difficile de continuer l'exploration tant que la chaleur dépasse 30°C car, en-dessous de 800m, l'altitude ne rafraîchit pas beaucoup et l'ombre est rare sur le plateau.
Nous n'avons rien trouvé de plus que le caseddu ruiné et avons été assez vite découragés par le démaquisage quasi-permanent à accomplir pour se déplacer dans ce secteur. A tel point que Laurent a proposé de re-baptiser le plateau en "PinAtuPianu", toponyme sans doute plus adapté aux conditions de végétation générées par l'incendie de 1991sur cette crête...

Carte du secteur Pinetu Pianu à jours après l'exploration du 23/07/2017 Retrouvez, comme en tête de l'article, la carte IGN à gauche de cette page avec le trajet en vert fluo suivi pendant la journée entre l'embranchement sur le chemin RG du Finicione et le plateau de Pinetu Pianu.


Le diaporama complet de la journée

Exploration de Pinetu Pianu le 23/07/2017

Exploration de Pinetu Pianu le 23/07/2017


Ajouter un Commentaire
Les utilisateurs enregistrés ne font pas le test de Captcha, ont accès aux outils d'insertion liens/images et peuvent modifier/supprimer leurs propres commentaires après publication.