A Punta Bunifazinca

Nouvelle exploration, Mercredi 25 avril dernier, dans la vallée du Cavu pour essayer de démêler les mystères de l'ancien téléphérique du Carciara que nous n'arrivons toujours pas à résoudre !

Cette fois-ci, une petite équipe avec Andy, Vincent, Jean-Jo et moi-même a improvisé une recherche autour du piton rocheux qui domine le ruisseau du Peralzone où l'on retrouve le plus grand nombre de vestiges du téléphérique et d'où nous savions que partait un chemin en direction de la brèche. L'idée était d'explorer ce chemin en le démaquisant le plus loin possible pour savoir d'où il partait et à quoi il servait...

Mission accomplie en ce qui concerne la progression sur le chemin et des idées sur son point de départ, mais pas plus de réponses qu'auparavant sur le parcours du téléphérique et son usage. Nous sommes donc toujours dans l'attente de retrouver des archives concernant cette exploitation ou des témoignages de personnes ayant eu connaissance de cette exploitation, de l'entreprise qui en était en charge et des précisions concernant cette activité forestière qui a eu peu d'équivalent sur l'île...

Ci-dessous, le récit résumé de notre sortie...

Le piton rocheux du Peralzone

Sapara sur l'ancien chemin de Paliri Sapara sur l'ancien chemin de Paliri Un départ après 09h00 depuis le Parc-Aventure nous mène en 4x4 jusqu'au point extrême sur la piste menant à la Figa Bona après la "barrière vrillée". La marche sur le Chemin de Paliri nous amène rapidement jusqu'à l'approche du Peralzone à l'endroit où le sentier actuel bifurque vers le ruisseau au lieu de suivre le parcours de l'ancien chemin repris par le maquis. Nous y allons quand même pour montrer la trace à Andy et Vincent et les mener voir la belle sapara qui la borde...

La cascade du Peralzone Nous reprenons ensuite le chemin vers le ruisseau du Peralzone que nous remontons jusqu'à retrouver la suite du sentier aux abords de la belle petite cascade du Peralzone, puis, arrivés sur la crête, nous quittons le chemin pour bifurquer à gauche vers le piton rocheux atteint peu après 11h00. Nous commençons par visiter longuement le piton qu'Andy et Vincent ne connaissent pas et prenons pas mal de photos des vestiges et des aménagements sur la crête :

  • Plusieurs plate-formes aménagées sur le fil de la crête dont certaines montrent des trous de pylônes (8 pour l'une d'entre elles) et des tronçons de câbles encore présents montrant le sens de circulation du téléphérique
    Une plate-forme sur le plateau du piton
    Aménagement sur le plateau du piton
    Trou de pylône : 1,5m de profondeur
    Plate-forme avec 2 câbles et 8 trous de pylônes sur le piton
    Plate-forme avec 2 câbles et 8 trous de pylônes sur le piton
  • Des soutènements nombreux et parfois colossaux sur le flanc Sud-Ouest de la crête permettant d'élargir et d'aplanir toute cette zone en vaste plateau
    Plate-forme et soutènements du piton du téléphérique
    Soutènements monumentaux autour du piton du téléphérique
    Soutènements du piton du téléphérique
    Plate-forme et soutènements du piton du téléphérique
  • Des centaines de mètres de câbles à terre ou enroulés autour de petites pointes rocheuses
    Câbles du téléphérique enroulés autour d'un rocher
    Câbles du téléphérique enroulés autour d'une petite pointe rocheuse
    Cheminement des câbles sur le plateau du piton
    Cheminement des câbles sur le plateau du piton
    Suite du cheminement des câbles sur le piton

Durant la visite, nouvelle surprise avec la découverte d'une poulie et de petits ergots métalliques qui viendront enrichir le "musée" de ce téléphérique que Jean-Jo a commencé à constituer !

Poulie, câble et soutènements du téléphérique
Poulie et câble du téléphérique
Poulie et câble du téléphérique

Le chemin du téléphérique

Sur l'autre rive du Carciara, le chemin d'exploitation restauré fin 2017 Vers 11h45, nous commençons l'exploration du chemin qui démarre vers le NW en suivant le flanc Sud-Ouest de la crête, en ligne de niveau en direction de la brèche. Ce n'est pas une partie de plaisir car il est pas mal maquisé, mais nous progressons assez vite jusqu'à 12h30 en atteignant l'approche du ruisseau de Cervi où la végétation devient de plus en plus dense. Jusqu'à ce point, des soutènements pratiquement continus accompagnent le bord aval du chemin...

Exploration du chemin partant du piton rocheux vers la brèche au NW
Exploration du chemin partant du piton rocheux vers la brèche au NW
Démaquisage permanent nécessaire
Exploration du chemin partant du piton rocheux vers la brèche au NW
La progression devient de plus en plus compliquée
La brèche sur la gauche à l'approche du ruisseau de Cervi

A cet endroit, le chemin s'infléchit vers le Nord en remontant le long du ruisseau de Cervi sur sa rive gauche. La progression devient de plus en plus compliquée et la trace difficile à suivre. Nous en arrivons même à nous dédoubler, Vincent et Jean-Jo descendant vers le ruisseau, Andy et moi-même continuant à suivre une vague trace sur la rive gauche. A partir de cet instant, les recherches se désorganisent. La remontée dans le ruisseau ne donne rien, sans trouver aucune trace partant vers la brèche ou sa consoeur un peu plus haute où nous espérions que les câbles pouvaient passer. Nous retrouvons un peu plus haut vers 520m d'altitude la trace du chemin, un peu plus consistante que plus bas, mais nous n'insistons pas. Visiblement, ce chemin ne servait qu'à descendre des coupes de bois du ravin de Cervi et le suivre ne nous ferait que continuer la remontée le long du ruisseau.

Arrivée dans le ruisseau de Cervi
Dans le ruisseau de Cervi
Dans le ruisseau de Cervi

Nous faisons donc demi-tour peu après 15h pour redescendre un bout du chemin et aller casser la croûte sur une petite plate-forme en vue de la brèche. Retour à partir de 15h30 pour une arrivée au Parc-Aventure vers 17h et les bières traditionnelles complétées cette fois-ci de sorbets Banane-Nutella pour certains ou kiwi-trucmachin pour un autre.

La brèche en fin d'après-midi au retour
Le piton du téléphérique en vue au retour
Arrivée au piton au retour et récupération de la poulie

Retour au Parc-Aventure : Andy et Vincent Conclusion : nous restons toujours sans réponse sur le trajet du téléphérique et de ses câbles ! Si l'exploration du chemin a montré qu'il devait servir à travailler dans le ruisseau de Cervi, elle n'a pas répondu à la question de savoir par où passait le câble pour sortir du Carciara : par la brèche implique une remontée au piton, par la brèche supérieure aucune trace d'aménagement n'y a été trouvée (exploration Vincent/Jean-Jo) et aucun autre passage n'a été découvert.

Carte de la région entre les ruisseaux de Carciara, Peralzone et Cervi autour du piton rocheux avec les vestiges du téléphérique Pour avoir une idée du parcours du chemin du téléphérique suivi depuis le piton rocheux, vous pouvez visualiser la carte du secteur sur la gauche de la page en l'agrandissant.

Merci à tous ceux qui pourraient avoir des informations sur l'exploitation du bois et les activités qui existaient dans la vallée du Carciara de nous contacter !
L'idée de l'association est de pouvoir reconstituer l'histoire de ce secteur et d'en promouvoir la mémoire qui semble s'en être perdue au fil du temps...

Le diaporama complet de l'expédition :

Diaporama "Chemin du téléphérique du Carciara"

Cliquer sur la photo ci-dessus pour visualiser le diaporama

Le chemin du téléphérique du Carciara

Nota : Les diaporamas ci-dessus sont lancés avec un paramètre (fill) qui fait que les photos remplissent complètement le lecteur et sont donc partielles. Pour en voir la totalité, soit dézoomer avec la molette de la souris ou l'icône +/- Icône +/- pour zoomer, soit utiliser l'icône d'affichage normal Icône +/- pour zoomer. Visualiser en Plein Ecran avec l'icône Icône +/- pour zoomer.


Ajouter un Commentaire
Les utilisateurs enregistrés ne font pas le test de Captcha, ont accès aux outils d'insertion liens/images et peuvent modifier/supprimer leurs propres commentaires après publication.