A Punta Bunifazinca

Douze bénévoles au rendez-vous du Parc-Aventure Samedi dernier 20 juillet à 06h45 : le double de la semaine dernière, un vrai succès en dépit de la longue marche aller-retour et de la difficulté annoncée des travaux de la matinée ! Et les adhérents de Sari étaient de retour... Heureusement, deux bouteilles de vin étaient prévues au programme : merci au Domaine de Granajolo...

Photo 3D Google Earth du secteur Carciara - Paliri avec les chemins du Carciara (HR21) et de Paliri (HR31) en rouge et le trajet aller - retour en vert fluo de l'operata du 20/07/2019 A pied d'oeuvre vers 9h20 (20mn de 4x4, 1h20 de marche), l'équipe a pu avancer de 350m en dépassant même le col 750m au Nord de Punta Russa sur la crête. On a même pu aller plus loin (450m) pour aller reconnaître plus loin la suite du chemin en contrebas Ouest de la crête...
Voir la photo 3D sur la droite de la page pour se faire une idée en relief de l'avancement des travaux et de la marche nécessaire.
Le chemin a été bien nettoyé et ratissé sur les 350m de la progression, mais, malheureusement, le tracé devra être revu dans la montée au col dans laquelle nos deux fadas tronçonneurs ont adopté une trace verticale dans l'axe avec une pente terreuse à environ 70° : il faut des crampons à la montée et la descente se fait sur les fesses quand on a eu la chance d'adopter cette position sans se vautrer avant !! Emoticones
Après les travaux, la routine habituelle : descente aux vasques du Carciara, baignade à 22°C (température garantie depuis quatre semaines), spuntinu, ...

Carte IGN secteur Carciara/Paliri avec le Chemin de Paliri en cours de restauration au 20/07/2019 Photo 2D secteur Carciara/Paliri avec le Chemin de Paliri en cours de restauration au 20/07/2019 Vous pouvez regarder la carte IGN à gauche et la photo 2D Géoportail à droite, avec les traces du travail réalisé et les chemins du secteur : les 350m démaquisés pour la crête après le col et la reconnaissance 100m plus loin (trait plein rouge - trait plein vert fluo pour la partie du tronçon historique restaurée en 2019 - pointillés vert fluo pour la partie 2018).
Reste à réaliser environ 680m de distance sur 170m de dénivelé jusqu'au GR20 à Bocca di Monte Bracciutu, à partir de l'extrémité de la reconnaissance : plus la reprise de la montée au col et les 100/150m de reconnaissance à traiter !!

Les travaux de l'operata du 20/07/2019 :

La montée jusqu'au col 750m

La brèche au petit matin Reprise des travaux vers 09h20 à l'aplomb du milieu de la face Ouest de Punta Russa. Une première diagonale de droite à gauche est tracée sur 100m en pente faible mais avec beaucoup de jeunes pins à tronçonner. Virage à droite et 50/60m de gauche à droite en suivant à peu près la même déclivité dans un terrain où tout allait bien. Comparaison traces operata et chemin de Paliri cadastré au 20/07/2019 Et, c'est là que la stratégie de la plus courte distance est entrée en jeu par le biais de nos deux tronçonneurs : 80m dans la ligne de plus grande pente avant d'accepter de tourner à gauche (Nord) et de retrouver les seuls soutènements découverts sous la face. On est enfin sûr d'être sur l'ancien chemin ! Car jusqu'à présent, vu le nombre de traces possibles, rien n'a garanti que l'on soit sur la bonne : voir d'ailleurs le morceau de carte sur la droite de la page avec la comparaison trace suivie - chemin marqué sur la carte IGN.
La suite est un peu moins raide avec encore presque 100m et quelques zigzags bienvenus pour atteindre le col 750m. Vues sublimes de tous les côtés : Crête de Cervi et col du GR20 au Nord, le sommet de Punta Russa (débonnaire de ce côté) au Sud, Punta di Monte Sordu à l'Est et la Crête des Terrasses de Bavedda à l'Ouest.

Le chemin de Paliri à l'approche de Punta Russa
Travaux sous Punta Russa
Le chemin de Paliri sous Punta Russa : des soutènements
Travaux dans les pentes raides sous le col N (750m) de Punta Russa
Le chemin à la sortie du sous-bois après la face W de Punta Russa
Le chemin de Paliri à l'arrivée sous le col 750m
Arrivée au col N (750m) : Punta Russa
Au col N (750m) : Punta di Monte Sordu
Au col N (750m) : crêtes de Bavedda

Quelques protagonistes de l'operata

Jacques
Philippe
Christian
Michel
Patrice, Catherine et Alain
Catherine

Au-delà du col 750m

Vue vers la crête de Cervi Normalement, la trace après le col Nord 750m est simple à suivre ! Elle est quasi en ligne de niveau et contourne par la gauche les petits escarpements rocheux qui jalonnent le sommet de la crête. Evidemment, on peut toujours s'amuser à suivre tous ces escarpements en jouant au jeu des montagnes russes avec eux... sauf lorsque l'on fait un chemin !! C'est pourtant ce à quoi se sont employés nos deux tronçonneurs qui ont suivi exactement le fil de l'arête en commençant à monter vers la première pointe rocheuse. Il a fallu alors s'employer à les remettre sur la bonne route en leur montrant la trace évidente 30m plus bas qu'ils avaient quittée un peu plus tôt.
Cette trace se déroulait dans un maquis assez bas mais était malheureusement entravée par des branches couchées plutôt malcommodes. Plus loin, on a atteint des éboulis et il n'y eut plus aucune trace évidente à suivre, vu que cela passait un peu partout. La reconnaissance poussée plus loin a montré qu'on peut remonter assez aisément vers la crête mais qu'il va falloir cairner un chemin dans cette partie, faute de quoi les randonneurs s'éparpilleront n'importe où... Encore du travail complémentaire pour les prochaines operati qui ne seront pas consacrées qu'à du démaquisage !

Au col N (750m) : la crête au-delà du col
Dans la montée au-dessus du col N (750m) de Punta Russa : Punta Russa depuis le point extrême de la reconnaissance
Dans la montée au-dessus du col N (750m) de Punta Russa : Punta Bunifazinca depuis le point extrême de la reconnaissance

La descente de retour

Dans la redescente du chemin de Paliri : les soutènements au retour La descente au retour a permis de tester la validité du chemin tracé. Comme prévu, la partie raide et terreuse sous le col 750m s'est avérée meurtrière : pour mon compte, un salto arrière avec double vrille qui m'a vallu douleur au coccyx et écorchures aux coudes, en plus des plaies multiples de la jambe gauche et de la cicatrice en travers du visage occasionnées par les travaux de la montée. C'est ce qu'on appelle "donner son corps à l'association"...
En dehors de ce tronçon de science-fiction, le reste du chemin est de toute beauté après les opérations de nettoyage et de ratissage effectuées par les lignes arrières de l'équipe.

Dans la redescente du chemin de Paliri : le chemin après les travaux
Dans la redescente du chemin de Paliri : le chemin après les travaux
Dans la redescente du chemin de Paliri : le chemin après les travaux
Dans la redescente du chemin de Paliri : le chemin après les travaux
Dans la redescente du chemin de Paliri : le chemin après les travaux
Dans la redescente du chemin de Paliri : le chemin après les travaux
Dans la redescente du chemin de Paliri : le chemin après les travaux
Dans la redescente du chemin de Paliri : le chemin après les travaux

Retour après baignades et spuntinu à la confluence Carciara/Peralzone

La grande vasque de la confluence Carciara/Peralzone
Retour sur le chemin aval du Carciara (HR21) : la brèche
Aux vasques de la confluence Carciara/Peralzone : baignade par 22°C
Aux vasques de la confluence Carciara/Peralzone : baignade par 22°C

Ajouter un Commentaire
Les utilisateurs enregistrés ne font pas le test de Captcha, ont accès aux outils d'insertion liens/images et peuvent modifier/supprimer leurs propres commentaires après publication.